Photographe spécialisé nouveau-né ?

Un photographe spécialisé nouveau-né est formé aux règles de sécurité indispensables pour le bien-être de votre bébé. Il existe même une charte qui a été écrite par l’APSNN, un collectif visant à informer les parents au sujet de la photographie de nouveau-né afin qu’ils ne confient pas leur tout-petit dans les mains de photographes aux fonctionnements peu éthiques. Quelques règles sont donc à connaître pour bien choisir le photographe qui réalisera les souvenirs des premiers jours de votre bébé.

Privilégier le bien-être de bébé en respectant son rythme est primordial. Prendre le temps de le nourrir, de le bercer, de changer sa couche fait partie intégrante du programme. Pour cela, il est indispensable de prévoir un temps de séance long et de préférence le matin, meilleur moment de la journée pour les bébés. Pour que le bébé puisse être paisible, il faut bannir le stress. Mieux vaut donc ne pas prévoir d’autre rendez-vous après la séance. Que les parents se rassurent, ce qui prend le plus de temps est d’attendre que l’endormissement de leur bébé soit optimal. Inutile donc d’angoisser parce que l’heure tourne et que bébé est encore réveillé !

Pour le « newborn posing », pratique qui consiste à installer bébé dans les positions foetales qu’il a tant adoptées dans le ventre de sa maman, il est indispensable que bébé dorme. C’est pour cette raison qu’une séance de ce style ne peut être réalisée que dans les 15 jours qui suivent la naissance. Le timing vraiment idéal se situe entre 5 et 10 jours après la naissance. Le temps de séance comprend donc l’endormissement de bébé et s’il ne s’endort pas la première fois, il faut pouvoir le laisser tranquille et revenir quelques jours plus tard. Il est important de ne pas prévoir la première séance trop tard pour que l’éventuelle deuxième puisse encore être réalisée avant les 15 jours de bébé.

Côté confort, si l’on doit déshabiller bébé, ce qui est le cas dans le « newborn posing », il est indispensable que la pièce soit bien chauffée. La température doit se situer entre 24 et 28 degrés. Certains photographes apportent un radiateur d’appoint pour pouvoir chauffer l’endroit ou bébé pose plus précisément mais aussi pour pouvoir se réchauffer les mains quand elles sont froides afin de ne pas effrayer le bébé. D’autres photographes utilisent une bouillotte sèche mais il faut régulièrement la réchauffer.

Dans la plupart des cas, un tissu est utilisé pour emmailloter bébé : c’est un « wrap ». Les plus pratiques sont extensibles. Emmailloter bébé est une technique qui le rassure et lui rappelle la sécurité de sa vie utérine. Si bébé est rassuré, il peut s’endormir tranquille. Pour détendre bébé et permettre ainsi son endormissement, le photographe spécialisé à d’autres cartes à jouer : mettre bébé face à la fenêtre, le bercer, caresser son front, lui faire écouter des bruits blancs qui lui rappelleront une fois encore le ventre de sa maman. Les parents sont les mieux placés pour informer le photographe de la façon dont bébé s’endort le mieux. Certains bébés, pour s’endormir, n’auront besoin que d’être posés éveillés sur le « bean bag », le gros pouf bien ferme mais pas trop dur utilisé pour faire poser bébé que le photographe recouvre de plusieurs couvertures bien moelleuses qui lui serviront d’ailleurs de fond.

Une fois bébé endormi, on peut le positionner. Mais, pour l’habituer progressivement et ne pas risquer de le blesser, il est indispensable de respecter un ordre dans les poses envisagées. C’est ainsi qu’il passe du dos au côté puis du côté au ventre. Les bébés n’apprécieront pas tous toutes les positions. Certains préfèrent le dos, d’autres le côté et d’autres encore le ventre. Les bébés sont parfois surprenants. L’expérience du photographe lui permet de sentir pour chaque bébé si chaque position est possible pour lui ou non. Même si vous sentez venir la déception de ne pas avoir vu votre bébé faire la pose dont vous rêviez, le photographe éthique ne forcera pas s’il sent que votre bébé ne sera pas à son aise.

Le photographe peut ensuite proposer de déposer bébé dans un contenant. Si bébé s’est réveillé, tant qu’il ne pleure pas, tout va bien. Le contenant devra toujours être posé sur le sol et être stabilisé. Tout au long de la séance, les mains du photographe ou des parents ne sont jamais bien loin pour assurer la sécurité du tout-petit qui a encore parfois des mouvement soudains.

En fin de séance, des photos de famille sont souvent proposées afin d’étoffer le futur faire-part. Si vous souhaitez que le photographe intègre des accessoires en votre possession à ses images, il est préférable de l’en informer dès le début de la séance afin qu’il puisse prévoir à quel moment s’en servir.

Quand vous vous informez chez un photographe, s’il ne connaît pas ces règles, passez votre chemin. La vie de votre tout-petit est trop précieuse pour laisser quelqu’un mettre sa santé en danger. Enfin, sachez que certaines poses sont construites de toute pièce avec un logiciel. Dans mon cas, je privilégie les poses naturelles que sont les positions foetales.

Publicités