Mieux vaut prévenir que guérir !


Diane a payé 20€ par tirage et 250€ pour 14 fichiers numériques sur un CD.

Quand j’entends ces prix, je suis outrée.
C’est le double du tarif d’un artisan indépendant spécialisé dans la photographie de nouveaux-nés.
Chez moi, pour 250€, le client reçoit 25 fichiers numériques minimum, je me déplace à domicile dans un rayon de 50km et désormais j’offre jusqu’à 7 tirages Fine Art. Je ne sais pas si vous vous rendez compte de ce qu’est la qualité Fine Art. C’est même assortie d’une garantie 100 ans.

Diane me montre les 14 fichiers numériques. Le fond n’est pas tendu, les poses ne sont pas très recherchées, le cadrage est fade, les couleurs sont ternes, la lumière est mauvaise. Ce n’est pas très professionnel. Le double du prix, donc, pour un résultat médiocre.

Les tirages qu’elle a payé 20€, Diane me les décrit comme « immondes », « hyper moche, genre rosé violet ». Elle m’explique qu’on « voit la trame d’impression » et que c’est « imprimé sur du carton ». Enfin, elle lâche que « même un amateur fait mieux ».

Diane m’explique aussi que la photographe ne lui a pas laissé le choix. Elle est entrée dans la chambre de la maternité et lui a déclaré : « je suis la photographe, je prends des photos, ensuite libre à vous de les acheter ou pas ».
Diane conclut : « c’est le McDo de la photo de bébé ». Elle ajoute en riant : « après, je dois reconnaitre à la photographe son efficacité ! Bon, ok, c’était un peu brutal, hein ! Mais mon fils était en mode dodo mais pas trop mou, en 5 minutes c’était plié. »

Efficace mais brutal. Cinq minutes. Je ne peux m’empêcher de lui rétorquer que ce n’est pas parce que c’est efficace que c’est respectueux… Elle me répond que son fils « n’a pas bronché », qu’elle « faisait ça doucement mais vite », que c’était « vraiment efficace » mais « froid ».
Elle me confie aussi son regret de ne pas avoir pu être présente sur les photos étant donné son état. Je ne peux pas m’empêcher de penser à toutes ces mamans qui m’ont confié la même déception. Quand on va au domicile des parents dans la semaine qui suit le retour à la maison, la maman ne peut être qu’à son avantage sur les photos avec son bébé.

J’informe Diane des tarifs que je pratique pour ma séance effectuée dans de meilleures conditions et pour un résultat de très bonne qualité : entre 250€ et 350€ selon les kilomètres qui me séparent du domicile des jeunes parents. Elle répond : « c’est sûr que 250€, tout le monde ne se le permet pas, mais dans le fond, les nanas de la mater’ vendent bien le cd moche pour ce prix-là »… Elle me raconte même qu’elle a eu la commerciale au téléphone et qu’elle a tenté de négocier en vain.

Parfois, des parents ont la chance de réussir à négocier. Mais le résultat en vaut-il vraiment la peine quand ces photos auraient pu être prises avec votre smartphone? Souvent, les clients se tournent vers un indépendant pour la deuxième naissance et nous montrent avec une pointe d’amertume les clichés médiocres qu’ils ont payé trop cher pour leur premier.

Une femme avertie en vaut deux.
Partagez ce témoignage si vous souhaitez rétablir un peu de justice pour les jeunes parents et pour les artisans.

Publicités